Record battu : Yahoo s’est fait pirater 1 milliard de comptes !

Yahoo vient de révéler avoir subi le plus grand piratage de l’histoire : plus d’un milliard de comptes utilisateurs ont été compromis en août 2013. Et il ne s’agit même pas de la même cyberattaque que celle révélée en septembre dernier, qui portait sur 500.000 comptes piratés fin 2014. De quoi fragiliser davantage le rachat par Verizon ?

Yahoo est-il une passoire à données ? Mercredi 14 décembre au soir, l’entreprise a publié un communiqué sidérant. Intitulé « Information de sécurité importante pour les utilisateurs de Yahoo », le message explique que l’ex-géant a « identifié des problèmes de sécurité des données concernant les comptes utilisateurs de Yahoo« . Une nouvelle cyberattaque, en clair. Puis l’entreprise lâche la bombe quelques lignes plus tard : cette fuite concerne « plus d’un milliard » de comptes, piratés par des hackers « non-identifiés« . Record battu.

yahoo-piratages-graphique

Les informations liées aux cartes de crédit ne seraient pas touchées

Cette cyberattaque aurait eu lieu en août 2013. Donc plus d’un an avant celle, déjà massive et désastreuse pour son image, concernant 500 millions de comptes piratés « fin 2014 ». L’entreprise ne s’en était rendu compte qu’en septembre dernier, soit deux ans après les faits, ce qui lui avait valu de sévères critiques. Mais que dire cette fois, alors que le piratage date de plus de trois ans ?

Les noms, numéros de téléphone ou dates de naissance des clients de Yahoo ont pu être dérobés par les pirates. Maigre consolation, mais consolation tout de même, Yahoo affirme que les informations relatives à leurs cartes de crédit ou à leurs comptes bancaires n’ont pas été affectées. « Les données des cartes de paiement et les informations sur les comptes en banque ne sont pas stockées dans le système que le groupe pense avoir été affecté (par le piratage) », indique le communiqué.

Le rachat du coeur de Yahoo par Verizon menacé ?

Ce nouvelle déconvenue majeure intervient au plus mauvais moment pour Yahoo. En juillet, l’ex-pionnier d’internet avait conclu un accord avec le géant américain des télécoms Verizon pour lui céder ses activités de coeur de métier (Yahoo Mail, Yahoo News…), pour 4,8 milliards de dollars.

Mais après la révélation de la cyberattaque de 2014, Verizon avait tenté d’obtenir un rabais d’un milliard de dollars, estimant que Yahoo n’avait pas fait preuve de transparence dans les négociations. Fin octobre, l’opérateur télécom avait déclaré vouloir mener à bien la transaction… mais il avait prévenu qu’il ne le ferait pas « aveuglément ». Quelle va être sa réaction à cette nouvelle cyberattaque majeure ?

Leave a Comment