Les patrons de TPE sous-exploitent les réseaux sociaux et l’e-commerce

Equipés à 87% d’un ordinateur et à 60% d’un smartphone, les patrons de TPE mettent lentement en œuvre leur transformation digitale. Ils sont 6 sur 10 à posséder un site internet, mais seulement 3 sur 10 à vendre en ligne, révèlent une enquête Opinion Way pour American Express.

Timidement, les TPE françaises mettent en oeuvre leur transformation digitale. Selon une étude menée par American Express, les patrons de TPE sont équipés à 87% d’ordinateurs et 60% a disposer d’un smartphone et autant à avoir leur site internet. Mais seuls 3 sur 10 disposent d’un outil de vente en ligne. « Voici plusieurs années que l’on entend parler de la révolution digitale dans les entreprises. Ce phénomène s’avère beaucoup complexe que l’on se l’imagine quand il s’agit de lui donner une existence concrète. Cela est particulièrement vrai dans les petites entreprises dans lesquelles, la mutation digitale est quasi entièrement portée par le patron »,observe Pierre-François Brézès, vice-président et directeur général de l’activité Global Commercial Payments chez American Express France.

 

LES RÉSEAUX SOCIAUX SOUS EXPLOITÉS

Peu présents sur les réseaux sociaux professionnels, tel que Linkedin(28%) et Viadeo (12%), les patrons de TPE exploitent essentiellementFacebook. Ils sont 37% sur le réseau social de Mark Zuckerberg. Ils utilisent avant tout les réseaux sociaux pour leurs campagnes publicitaires (55%), la veille concurrentielle (29%), la prospection commerciale (25%) et l’obtention de recommandation (23%).

 

DÉMATÉRIALISATION DU PAIEMENT : LE TALON D’ACHILE

Alors qu’Apple Pay fait son entrée en France, les TPE sont les mauvais élèves quant à l’utilisation de moyen de paiement dématérialisé. Ils utilisent encore principalement le chèque, à 89% et le virement (74%).

 

 

Comments are closed.