L’industrie mondiale met le cap sur le digital

A la Foire de Hanovre, les géants de l’industrie ont vanté les gains de productivité offerts par le numérique. Un nouveau marché qui va voir s’affronter acteurs traditionnels et poids lourds de la high-tech.Cogitem Formation Informatique

A la Foire de Hanovre, la digitalisation est le sujet du jour. Sur son stand, le français Atos a placé l’énorme turbine d’un Airbus A340. L’appareil émet 8.000 données par secondes à 12.000 mètres d’altitude. Des capteurs vont les analyser en permanence pour détecter par exemple l’usure de pièces. C’est l’illustration, selon Atos, des possibilités offertes par la numérisation de l’industrie, en matière de maintenance prédictive. Même discours chez Bosch. « Nous avons mis en réseau 5.000 machines réparties sur onze de nos usines, a expliqué cette semaine Volkmar Denner, le président du directoire. Avec l’aide de capteurs et de processeurs, le système reconnaît plus tôt les écarts dans le rendement des machines. Cela a permis d’améliorer la productivité de près de 25 % en un an. »
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20160428/lec2_industrie_et_services/021882849432-lindustrie-mondiale-met-le-cap-sur-le-digital-1218067.php?DUEcxCWyO6j2pd1i.99

Comments are closed.