La Poste invente le bouton pour commander un facteur

CES 2016 – Cet équipement, à placer dans sa boîte aux lettres, permet d’envoyer un colis postal en le plaçant dans sa boîte aux lettres.Cogitem Formation Informatique

Après le bouton d’Amazon pour commander un produit,celui de Darty pour appeler le SAV, voici le bouton de La Poste pour appeler… le facteur. Aux couleurs du groupe, ce bouton permet d’envoyer un produit postal sans rien à voir à faire, ou presque. Sinon, le glisser dans sa propre boîte aux lettres.

» CES – Les grandes nouveautés de l’électronique en 2016

Le développement des commandes sur Internet a multiplié les expéditions de colis à destination des consommateurs, mais aussi celles de produits qui sont renvoyés pour diverses raisons, sans oublier les échanges toujours plus nombreux entre particuliers. Avec son Domino connecté, La Poste veut développer un nouveau type de service. Après avoir enregistré une première fois ses coordonnées, le consommateur qui souhaite expédier un colis n’a plus qu’à appuyer sur le Domino de La Poste. Le bouton signale au facteur qu’il doit venir récupérer un colis dans la boîte aux lettres. Aujourd’hui 80% des boîtes aux lettres capables de recevoir des produits relativement volumineux. L’utilisateur reçoit un message sur son téléphone, et remplit l’adresse à laquelle il veut envoyer le colis. C’est ensuite le facteur qui se chargera d’emballer le produit et de compléter l’adresse d’expédition. Le service va être testé dans différentes zones géographiques. Dans un second temps, le facteur pourrait même venir au domicile récupérer les colis.

Face à la montée en puissance de nouveaux concurrents dans le domaine de la livraison, La Poste éprouve le besoin de se réinventer. Elle a pour elle un réseau unique de facteurs et la confiance des consommateurs. Elle est bien disposée à capitaliser sur ces deux atouts pour rester dans la course. «Le Domino connecté permet aussi à La Poste de rester dans la maison et de garder un lien avec ses clients», explique Muriel Barneoud, PDG de Docapost, pour qui l’Internet des objets n’a de sens que s’il génère de nouveaux services et de la valeur, à la fois pour les clients finaux et pour les entreprises.

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/01/07/32001-20160107ARTFIG00145-la-poste-invente-le-bouton-pour-commander-un-facteur.php

 

Comments are closed.