La nouvelle donne des métiers de l’informatique

Un article sur les métiers de l’informatique dans les Echos Business
formation informatique

formation informatique

Consultant chez Capgemini et co-auteur d’un livre sur le recrutement dans les métiers de l’informatique, Boris Vincent dresse un état des lieux des besoins des recruteurs, autant en terme de compétences que d’aptitudes.

Boris Vincent et Pierre Alexandre Balmain publient « Décrocher un job en informatique » aux éditions Dunod. Entretien.

Vous parlez de « nouvelles aptitudes » plutôt que de « nouveaux métiers » dans le secteur de l’informatique…

Boris Vincent : Effectivement, dans le consulting informatique, plutôt que de « nouveaux métiers », nous parlons de « métiers en mutation permanente » étant soumis à des évolutions extrêmement rapides. De ce fait, ce que nous recherchons chez les consultants, ce sont des compétences nouvelles, une grande capacité d’adaptation et une prise en compte des nouveaux enjeux, comme l’internationalisation grandissante, et des nouveaux outils, comme les bases de données et le code informatique. Tout cela forme un tout, un socle de nouvelles aptitudes.

Comment les entreprises s’adaptent-elles à cette évolution permanente vécue par les métiers de l’informatique ?

Les entreprises mettent en place des organisations flexibles, qui peuvent changer régulièrement, en s’appuyant sur de nouvelles lignes de services et de nouvelles offres : l’évolution est constante. Au même titre que les offres sont créées pour structurer la façon dont l’entreprise répond au marché, les collaborateurs sont eux aussi accompagnés en permanence sur la voie du changement. Ainsi, les consultants en informatique sont intégrés dans le développement des offres et services, l’organisation s’appuyant sur leur polyvalence et leur capacité à s’adapter à un écosystème changeant. Dans ce contexte, la formation et le e-learning permettent de maintenir les équipes en phase avec l’innovation. L’alternance est aussi plébiscitée par les entreprises pour les jeunes diplômés.

En quel sens vont évoluer les métiers de l’informatique ces prochaines années ?

Sur le plan technique, les sujets qui ont le vent en poupe sont bien sûr le digital et le Big Data, tout ce qui concerne la consolidation et l’exploitation d’importants volumes de données, dont il faut extraire des informations pertinentes, et tirer des conclusions pour alimenter le marché. Autre thème de poids : la mobilité, avec tout ce que cela suppose d’objets connectés et d’informatique mobile. La robotique et la réalité augmentée prennent également de l’ampleur et sont déjà l’objet de toutes les attentions dans les sociétés de service informatique. Tout comme l’e-réputation, c’est-à-dire l’exploitation de données émanant des réseaux sociaux.

Comment le métier évolue-t-il d’un point de vue organisationnel ?

Sur le plan du management de projet, je citerais deux grandes tendances qui se profilent. D’une part, la production de logiciels en mode agile. D’autre part, l’approche roll-out, ou déploiement, c’est-à-dire la création d’un socle commun de process, déployé ensuite à grande échelle, dans toutes les filiales. Là, on est davantage dans une organisation sous la forme « adopt not adapt » : adopter rapidement une solution groupe mutualisée, en la localisant et en la personnalisant, plutôt que de concevoir à coups des budgets élevés et de temps de mise en œuvre allongés une solution locale spécifique. Les métiers de l’informatique évoluent donc à tous les niveaux, techniques, organisationnels et managériaux.

En savoir plus sur http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/metier-et-carriere/profils/021342179699-la-nouvelle-donne-des-metiers-de-l-informatique-203074.php?D92RvOXAGv8T0E5P.99

Comments are closed.