Le cloud public, un pactole mondial …

Selon IDC, le marché mondial des services de cloud public devrait doubler dans les cinq prochaines années, en passant de 96,5 milliards de dollars en 2016 à 195 milliards de dollars en 2020. Soit une croissance moyenne de 20,4% par an.

Les services de logiciel à la demande (SaaS pour Software as a service) et de plateforme de développement (PaaS pour Platform as a service) représentent 83,7% du pactole en 2015, les 16,3% restants reviennent aux services d’infrastructure (IaaS pour Infrastructure as a service).

 

Selon le cabinet, les ventes de logiciels en tant que service cloud vont croitre trois fois plus vite que celles sous forme de licences traditionnelles sur les cinq prochaines années. En 2020, elles représenteront le quart de l’ensemble des ventes de logiciels.

 

Le cloud public désigne des plateformes de services mutualisées entre tous les clients à l’instar de ce que proposent Amazon Web Services, Google ou Salesforce. Il s’oppose au cloud privé qui se rapporte à des plateformes de services dédiées chacune à une entreprise à l’instar de ce que proposent des équipementiers comme IBM, Hewlett Packard Entreprise ou Dell.

Comments are closed.