Après la location de voiture,… les friteuses

Un article du Figaro économie pour illustrer le concept de transformation numérique.Formation informatique

À partir du 23 septembre, SEB et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie vont lancer un service de location d’appareils culinaires.

On peut louer une voiture, une maison, une robe de soirée et désormais des crêpières ou  appareils à raclette. SEB lance le mercredi 23 septembre, en partenariat avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), la location d’appareils culinaires.

Baptisé Eurêcook, le service est pour l’instant limité à Dijon, mais sera étendu si le succès est au rendez-vous. À partir de 9,99 euros, on peut utiliser l’appareil de son choix parmi la trentaine proposée sur le site Internet eurecook.fr, puis sélectionner la durée de location et le point de retrait. Il s’agira principalement de magasins du partenaire Casino, ce qui permettra de récupérer une friteuse Actifry et des pommes de terre en même temps. Une fois rapportés, les appareils sont nettoyés, testés et remballés par Envie, un réseau d’entreprises d’insertion.

«Eurêcook répond à une utilisation ponctuelle, comme par exemple celle d’un appareil à raclette en hiver ou d’un barbecue en été», explique Agnès Lombois, directrice marketing stratégique nutrition et cuisson. Mais elle incite aussi à «la découverte avant éventuellement l’achat de l’appareil pour son usage au quotidien». L’exemple par la preuve, en quelque sorte, avant de se décider à consacrer 700 euros au robot Moulinex Companion.«Eurêcook, ajoute Joël  Tronchon, directeur développement durable de SEB, nous permet d’expérimenter un nouveau business basé sur l’économie circulaire qui favorise l’utilisation plutôt que la possession.»

article du Figaro économie du 18/09/2015

Comments are closed.